Fondation HEI - Lille

Ouverture, transfert, excellence

Les projets que retiendra la Fondation s’articuleront autour de plusieurs axes prioritaires. Le premier de ces axes sera l’amplification de l’ouverture sociale et internationale. La priorité de l’école - du point de vue de la formation - est d’accompagner tous ses élèves dans la construction de leur projet personnel.

La Fondation HEI-Ingénieurs pour le monde a pour ambition d’élargir cette préoccupation, notamment aux jeunes issus de familles aux revenus plus modestes en leur proposant des moyens de financer leurs études, ou aux jeunes venus d’horizons différents. La Fondation encourage également les étudiants à enrichir leur parcours par une expérience à l’étranger en aidant les élèves HEI à partir ou en donnant les moyens aux jeunes étrangers de passer par l’école. La Fondation souhaite ainsi contribuer aux multiples dimensions de la mixité : mixité sociale, mais aussi diversité culturelle et internationale, ou encore pluralité des parcours de formation. Autre axe prioritaire : le soutien au transfert de l’innovation vers le monde de l’entreprise. Cette envie est largement partagée dans l’enseignement supérieur. La Fondation HEI-Ingénieurs pour le monde compte lui donner une dimension particulière en insistant sur le développement de la recherche dans les domaines spécifiques à l’école, en renforçant la promotion et l’utilisation des énergies renouvelables par exemple, en adéquation avec l’attention portée à la RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise). Enfin, la Fondation entend contribuer aux progrès de la formation en aidant l’école à se doter de moyens supplémentaires pour une pédagogie de l’excellence et de l’innovation.

Fondation HEI, Ingénieurs pour le Monde sous égide de la Fondation de France Dons à HEI en direct
Don/Impôts sur les sociétés IS Oui
60% dans la limite de 5‰ du Chiffre d’affaires
Oui
60% dans la limite de 5‰ du Chiffre d’affaires
Don/ Impôts sur les revenus des personnes physiques IRPP Oui
66% dans la limite de 20 % du revenu imposable
Oui
66% dans la limite de 20 % du revenu imposable
Don/Impôts de solidarité sur la fortune ISF Oui
75% dans la limite de 50000€
Oui
75% dans la limite de 50000€
Legs Testaments Oui
Via la Fondation de France et avec dispense de droits
Non
Contrats d’assurance vie Oui
Via la Fondation de France et avec dispense de droits
Non
Dons de l’étranger et défiscalisation Oui
Via la Fondation de France
Non
Constitution d’une dotation en Capital Oui
via les partenaires étrangers de la Fondation de France. Défiscalisation suivant les pays.
Non
Propriété ou usufruit valeurs mobilières Oui
Via la Fondation de France
Non

Le projet stratégique se décline de la manière suivante :

Sur le plan de la formation :

  • asseoir le positionnement généraliste de la formation tout en accentuant les logiques de professionnalisation des cursus et d’employabilité de nos jeunes ingénieurs ;
  • diversifier l’offre de formation en fonction de l’évolution des besoins en compétences des entreprises (nouveaux domaines, nouvelles formations de type masters) ;
  • accentuer l’accompagnement de nos étudiants sur la construction de leur projet personnel et professionnel, dans leur épanouissement personnel, dans la formation humaine et éthique en référence à nos valeurs chrétiennes ;
  • travailler sur la mise en œuvre des pédagogies actives (formation par les stages, par les projets, par la vie associative, par la recherche, …) en y associant les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ;
  • intégrer la formation par alternance, en particulier par apprentissage, avec volonté d’intégrer les schémas de développement économique régionaux sur le plan national ;
  • travailler sur les logiques de diversité des flux étudiants au national et à l’international (diversité sociale, culturelle, …) tout en garantissant un niveau qualitatif ambitieux.

Sur le plan international :

  • développer la formation à l’interculturalité en plus de la formation en langues ;
  • accentuer le nombre de partenaires universitaires ;
  • développer des doubles diplômes et/ou des diplômes conjoints avec certains de ces partenaires ;
  • recruter plus massivement des étudiants internationaux et développer les échanges d’enseignants ;
  • ouvrir des écoles « HEI » à l’étranger afin de promouvoir la formation d’ingénieur et d’accompagner le développement économique à l’international et le besoin de compétences associé ;

Au niveau de la recherche, des relations d’entreprises et du transfert technologique :

  • structurer notre activité recherche en 4 à 5 pôles clairs et lisibles, compatibles avec les logiques de reconnaissances internationales (publications, brevets, …) ;
  • mise en place d’un conseil de la recherche
  • augmenter les ressources humaines en recherche (nombres de doctorants, de post-docs, nombre d’enseignants habilités à diriger de la recherche (HDR), nombre d’enseignants chercheurs)
  • développer les activités de transferts technologiques et de formation continue vers les entreprises ;
  • ancrer nos thématiques dans les schémas des politiques régionales, nationales et européennes ;
  • développer une recherche partenariale avec le monde de l’entreprise sous forme de chaires, ainsi qu’avec nos partenaires universitaires nationaux et internationaux.

Au niveau des investissements :

  • rénover et développer le parc immobilier d’HEI en intégrant la notion de services à l’étudiant (dont les résidences) et à l’entreprise en cohérence avec le développement économique régional (CETI, Euratechnologies), de l’Université Catholique de Lille, ceci dans une logique de développement durable et responsable ;
  • accompagner le développement de l’école au national et à l’international également sur cette dimension immobilière ;
  • réinvestir lourdement dans les équipements scientifiques, de pédagogie et de recherche ;
  • continuer à soutenir les activités sportives, associatives, culturelles de nos étudiants et de nos personnels.

Au niveau des réseaux :

  • développer le réseau IngéFrance, nous permettant de développer la notoriété de l’ingénieur généraliste en France et à l’international ;
  • développer le réseau Institut Polytechnicum de Lille (IPL) sur les activités de formation (nouveaux produits), de recherche (thématiques communes), à l’international (mutualisation de ressources, de partenariats) et participer au développement des instituts transversaux de l’Université Catholique de Lille ;
  • travailler en plus forte synergie avec les réseaux des ingénieurs HEI et ESTIT sur l’ensemble des thématiques de notre plan stratégique.

Les dispositions fiscales nouvelles favorisent ce soutien pour l’enseignement supérieur et la recherche (voir tableau) mais surtout la prise de conscience que tous, entreprises aussi bien que détenteurs de revenus et patrimoines, nous avons le devoir d’apporter les moyens de former les jeunes talents, acteurs de l’économie de demain.